Lexique

Il est nécessaire de rappeler que les termes ci-dessous sont susceptibles d’évoluer ou de changer (par exemple on n’utilise presque plus FtM/MtF), il est plus important de saisir les enjeux autour de ces définitions que d’apprendre une liste de vocabulaire par cœur.

De même, si une personne concernée utilise un terme que nous n’utilisons pas pour s’identifier, il est essentiel de respecter son auto-identification.

Termes à privilégier

Transidentités

Ce terme nous paraît en général plus adéquat, il permet de mettre l’accent sur l’identité sociale plutôt que sur la sexualité. On l’utilise en général au pluriel pour souligner la diversité des identités et des parcours. De la même manière on préfèrera parler des personnes trans plutôt que de transsexuel·e·s/transgenres/transidentitaires, ce qui permet d’être le plus inclusif possible.

Personne trans

Personne qui vit ou qui souhaite vivre dans un genre différent de celui qui lui a été assigné à la naissance. Cela englobe toute personne ayant fait ou souhaitant faire le choix d’une transition, qu’elle choisisse ou non d’avoir recours à des traitements médicaux et/ou des chirurgies dans cet objectif.

Personne cis

Le préfixe cis– est l’antonyme de trans-. Cis- signifie qui conserve son état, trans-, qui va au delà, qui change d’état. Une personne cis est une personne non trans, c’est à dire une personne qui vit dans le genre qui lui a été assigné à la naissance. Chacun·e a une identité de genre, elle peut être trans et/ou cis.

Le terme bio (« homme/femme bio ») est parfois utilisé, les corps des personnes trans étant aussi biologiques que les autres nous évitons en général ce terme.

Homme trans / Garçon trans / Personne transmasculine

Personne assignée au regard des sciences biomédicales comme appartenant à la catégorie femelle et pour l’état civil au genre féminin, qui transitionne vers un genre masculin et/ou fluide. La forme FtM (Female to Male) ou FT* est tombée en désuétude car focalisant sur l’assignation.

Femme trans / Fille trans / Personne transféminine

Personne assignée au regard des sciences biomédicales comme appartenant à la catégorie mâle et pour l’état civil au genre masculin, qui transitionne vers un genre féminin et/ou fluide. La forme MtF (Male to Female) ou Mt* est tombée en désuétude car focalisant sur l’assignation.

Termes à éviter

Transsexuel·le

Certaines personnes trans et certain·es professionnel·les de santé considèrent que les personnes transsexuel·les sont les personnes trans ayant eu une opération génitale. Cette catégorisation est dangereuse car elle installe une hiérarchie au sein des personnes trans et donne une injonction aux opérations médicales, indépendamment du besoin de la personne. Même si nous déconseillons l’usage de ce terme, si des personnes concernées l’utilisent, cet usage doit alors être respecté. 

Transsexualisme 

Terme désuet et pathologisant vécu comme péjoratif par la plupart des personnes trans. Les dictionnaires médicaux parlent de « syndrome de transsexualisme », de personnes « atteintes de transsexualisme ».

Transsexualité 

Terme encore utilisé notamment dans le discours médiatique et politique. En raison de la confusion qui est faite avec les questions de sexualité – et pour éviter les amalgames – nous préférons ne pas l’utiliser.

Transsexualisme

Terme psychiatrique, issu du discours médical pathologisant et psychiatrisant et que nous préférons par conséquent éviter.

Transsexualité / transsexuel·le

Terme très utilisé notamment dans le discours médiatique et politique. En raison de la confusion qui est faite avec les questions de sexualité et pour éviter les amalgames, nous préférons ne pas l’utiliser, même si certaines personnes se reconnaissent dedans.

Mais aussi

Transphobie : Rejet ou haine des personnes trans et/ou des transidentités. Elle peut s’exprimer de manière ouverte et violente ou de manière plus insidieuse.

La question des pronoms : On parle d’une personne trans en utilisant les accords et les pronoms en adéquation avec l’identité qu’elle revendique, peu importe ses choix de transition. Par exemple : pour une MtF on dira « elle », et pour un FtM on dira « il ». Certaines personnes utilisent des pronoms neutres.

Personne intersexe : personnes nées avec des caractères sexuels (génitaux, hormonaux, gonadiques ou chromosomiques) qui ne correspondent pas aux définitions binaires types des corps masculins ou féminins. Le terme intersexe s’emploie pour décrire une large gamme de variations naturelles du corps, qui se développent à tout moment de la vie. Les personnes intersexes sont des personnes ayant subi une invalidation médicale de leurs corps sexués.
On n’utilise pas le terme « hermaphrodite » car il désigne chez les animaux ceux qui possèdent en même temps un système reproducteur mâle et femelle fonctionnels, ce qui n’existe pas chez les êtres humains.
Les personnes intersexes sont souvent mutilées très jeune pour faire ressembler leurs organes génitaux aux standards mâle ou femelle, ces pratiques ont été reconnues comme torture par l’ONU et nous les dénonçons. Certaines personnes intersexes font le choix d’une transition, d’autres non. N’étant pas nous-même une association de personnes intersexes nous incitons les personnes souhaitant davantage d’informations à consulter les associations intersexes.

Équipes hospitalières/protocolaires : Équipes médicales pluridisciplinaires composées généralement d’un·e ou plusieurs psychiatres, endocrinologues et chirurgien·ne·s s’autoproclamant spécialistes de la question trans mais n’ayant aucune réelle légitimité. Ces équipes sont reconnues par la Sécurité Sociale même si le parcours de soin qu’elles proposent est totalement inadapté à la situation et aux besoins des personnes trans. Elles sont aussi appelées de manière erronée « équipes officielles » en opposition au parcours privé mais n’ont absolument rien d’officiel en réalité.

Les commentaires sont clos.