Projet FOREST : une recherche nécessaire sur la santé sexuelle des personnes transmasculines

Cette année, l’association OUTrans s’est alliée avec l’Université Lumière Lyon 2 pour donner naissance à FOREST (Fonctions et REprésentations des Sexualités Transmasculines), une recherche sur la santé sexuelle des personnes transmasculines. Cette recherche vise à pallier le manque d’études sur les personnes trans et leur santé, et tout particulièrement le manque de données sur les personnes transmasculines.

Débuté en février 2021, ce projet, financé par l’ANRS | MIE (Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales devenue récemment ANRS | Maladies Infectieuses Émergentes), se déroulera sur deux années et donnera lieux à une brochure de restitution, des articles scientifiques ainsi qu’un court film. Elle est aussi soutenue par un démarche d’archives ouvertes visant à rendre accessibles à tou·te·s sur le long terme les matériaux de la recherche. La DILCRAH encourage également ce projet en lui octroyant un financement, spécialement dirigé vers la démarche d’archivage.

Cette recherche s’inscrit dans une démarche communautaire : elle s’inscrit dans une collaboration proche et elle est basée sur les besoins identifiés par l’association. Son financement est partagé entre l’Université Lumière Lyon 2 et OUTrans, et la recherche est menée conjointement entre les chercheur·se·s et OUTrans. Trois chercheur·se·s ont été embauché·e·s pour la mener à bien : une sociologue et deux psychologues sociaux.

À partir de novembre 2021, des entretiens avec des personnes transmasculines débuteront. Ces entretiens seront anonymes et confidentiels, en présentiel ou à distance, et dureront entre 1h30 et 2h30 environ. Dans ce cadre, nous espérons rencontrer une diversité de profils aussi grande que possible afin de documenter de manière fine et intersectionnelle les vécus et besoins des personnes transmasculines vis-à-vis de leur santé sexuelle.

Dans cette étude, la santé sexuelle est pensée comme englobant le bien-être et la santé globale, dans une approche sex-positive et non jugeante des personnes rencontrées. De même, les personnes transmasculines (homme trans, FTM, FTX, personnes non-binaires AFAB) sont invitées à participer sous la base de l’autodétermination, il n’est pas nécessaire d’avoir fait une transition médicale ou même sociale pour participer. Les chercheur·se·s se déplaceront pour vous rencontrer ou proposeront un entretien en ligne, en garantissant la confidentialité des échanges.

Pour tout renseignement complémentaire et/ou pour participer à la recherche, n’hésitez pas à écrire à : forest@outrans.org ou à remplir directement le formulaire de contact : https://forms.office.com/r/QukfkUpvXW.

Les commentaires sont clos.