L’association OUTrans recrute !

Descriptif du poste :
Poste : Ingénieur·e d’étude (IGE) d’un an renouvelable une fois.
Temps de travail : 0,75 ETP (26 heures par semaine).
Salaire brut : 1 000 € nets par mois avant prélèvement à la source. Avantages : 50% du pass Navigo + 20€ de participation à une mutuelle.
Lieu de travail : télétravail et espace partagé de travail. Réunions et déplacements fréquents dans Paris. Des missions sont prévues sur le territoire métropolitain.
Prise de fonction : dès que possible
Date limite de candidature : 11 octobre

Descriptif employeur :
L’association OUTrans recherche un·e ingénieur·e d’étude, dans le cadre d’une recherche communautaire financée par l’ANRS (Agence Nationale de Rercherche sur le Sida et les hépatites virales), réalisée en collaboration avec le GRePS (laboratoire de recherche en psychologie de l’Université de Lyon 2).

Partenaires de la recherche :
OUTrans est une association féministe d’autosupport trans pour les personnes transmasculines, transféminines, non- binaires, en questionnement, et pour leurs allié·e·s cisgenres, issue de la communauté transmasculine. Fondée en avril 2009 par des personnes trans et pour des personnes trans, pour combler le manque en réseau d’autosupport trans et
lutter contre la transphobie à tous les niveaux (social, professionnel, institutionnel), OUTrans s’est donné pour objectifs de :

  • Créer un réseau d’autosupport (entraide) entre personnes trans
  • Organiser des rencontres et des moments de convivialité pour les personnes trans et/ou en questionnement transidentitaire, mais aussi entre les personnes trans et leurs proches
  • Fournir des informations aux personnes trans et à leur entourage
  • Développer des actions visant à améliorer l’accès à la santé chez les personnes trans
  • Sensibiliser aux transidentités les interlocuteurs et interlocutrices potentiel·le·s des trans au cours de leur transition (milieu médical, social, scolaire, administratif, etc.)
  • Participer à des actions militantes pour les droits des personnes trans
  • Défendre les personnes victimes de transphobie
  • Produire et diffuser des documents d’information sur les transidentités

    OUTrans inscrit au titre de ses principales revendications la nécessité de promouvoir :
  • Des études épidémiologiques sur la santé des personnes trans, et en particulier sur la prévalence du VIH/sida/IST
  • Des campagnes de prévention contre le VIH/sida, les hépatites et les IST en direction des personnes trans

    L’ANRS est l’agence publique française de recherches sur le sida et les hépatites virales.

    Le GRePS (UR 4163) est une unité de recherche en psychologie sociale de l’Université Lumière Lyon 2 qui est impliqué dans plusieurs recherches dites participatives comme ANRS-Ipergay, ANRS-Prevenir, etc.

    Descriptif de la recherche ANRS-FOREST :
    Actuellement, peu de données scientifiques sont disponibles pour caractériser les personnes transgenres et leur état de santé. Il est important de combler ce retard qui impacte l’éducation et la promotion de la santé auprès de cette population et qui contribue à augmenter sa
    vulnérabilité face au VIH et aux autres IST. Ceci, alors même que les quelques données disponibles font état d’une vulnérabilité considérablement accrue chez ces personnes. Parmi les personnes transgenres, toute la lumière reste à faire sur les personnes transmasculines, particulièrement méconnues. Nous proposons de conduire une recherche spécifiquement orientée vers les personnes transmasculines et qui va s’intéresser aux fonctions et représentations de leurs sexualités face au VIH.

    Nous adoptons une logique de recherche communautaire. Ce projet se base sur les besoins des personnes concernées qui sont impliquées à chaque étape du processus de recherche. Le premier objectif est d’investiguer les fonctions et représentations des sexualités transmasculines, dans leur rapport au VIH et aux autres IST. Le second objectif, dans une visée de recherche communautaire, ambitionne d’accompagner l’association partenaire vers la production autonome de données scientifiques. Ceci, par un transfert de compétences.
    Cette recherche s’inscrit dans le champ de la psychologie sociale. Nous mobiliserons des méthodologies qualitatives concordantes avec nos objectifs.
    Nous aspirons à contribuer à la production de données scientifiques qui permettront de saisir le plus finement possible les conditions de vie, les situations socio-économiques et les préoccupations des personnes transmasculines. Ceci permettra de mieux saisir son rapport à la prévention et au VIH et aux autres IST. L’adéquation de l’offre aux besoins de prévention sera directement questionnée et les résultats issus de la recherche contribueront à l’amélioration de la santé de cette population. Par un soutien méthodologique, ce projet participera également à la montée en compétence d’une association communautaire de personnes transmasculines et favorisera son autonomisation.

    Principales activités :
    Au sein d’OUTrans et en lien étroit avec le coordinateur du projet, la personne recrutée contribue à :
  • l’organisation et à la mise en oeuvre de la recherche ;
  • la réalisation de la revue bibliographiques puis mener la veille bibliographique ;
  • l’animation de la recherche, notamment via l’organisation et l’animation des séminaires de travail ;
  • la réalisation des recueils de données ;
  • fournir une aide à l’analyse des entretiens ;
  • la rédaction de rapport et d’articles scientifiques
  • au transfert des connaissances via des restitutions aux personnes enquêtées, à la
    communauté trans et envers les acteurs institutionnels dans une perspective de
    développement des politiques publiques.
    Cette liste d’activités est non exhaustive et les missions pourront évoluer en fonction de
    l’évolution de la recherche.

    Profil recherché :

    Indispensable :
  • Titulaire d’un diplôme en psychologie, anthropologie, sociologie ou santé publique, de niveau master 2 ;
  • Connaissances dans le domaine de la santé communautaire et/ou en santé sexuelle ;
  • Capacités rédactionnelles, analytiques et de synthèse ;
  • Rigueur et fiabilité ;
  • Capacité d’initiative, autonomie et polyvalence ;
  • Aptitude ou goût pour le travail pluridisciplinaire et en équipe ;
  • Maîtrise des outils informatiques et des principaux logiciels (messagerie, Word, Excel, …).

    Apprécié :
  • Culture scientifique ou à défaut curiosité et envie de se former ;
  • Maîtrise des techniques d’enquête qualitatives et première expérience d’enquêtes de terrain vivement appréciée ;
  • Connaissance du champ de la santé publique et/ou des questions de prévention appréciée ;
  • Expériences militantes et/ou professionnelles auprès de populations vulnérables en général et des personnes trans en particulier vivement appréciées ;
  • Compétences en gestion de projet ;
  • Bon niveau en anglais scientifique (lu, écrit, parlé).

    Niveau d’études minimum requis :
    Niveau : Bac + 5 (master 2 validé ou en cours)

    Pour postuler :
    Lettre de motivation et CV à envoyer par mail à candidature@outrans.org

    Les candidatures de personnes concernées sont vivement encouragées.

Les commentaires sont clos.